Archives du mot-clé Jura vaudois

606 oppositions au projet Bel Coster

Les promoteurs ALPIQ et les trois communes qu’ils entraînent dans leur sillage ont signé l’exploit de permettre en quelques semaines à des centaines de citoyens tant suisses que français de monter aux barricades contre les neuf éoliennes géantes prévues sur la crête du Suchet.

Le projet Bel Coster présenté de façon isolée se trouve en réalité très proche des projets de Sur Grati et du Mollendruz avec lesquels ils formeront une « forêt industrielle » d’une trentaine d’éoliennes. Aucune étude d’impact commune n’a été réalisée.

 Au terme de la mise à l’enquête, ce projet éolien porté par Alpiq a suscité 312 oppositions suisses (signées par 412 opposants) et 143 oppositions françaises (signées par 194 opposants), parvenues aux communes de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement. On y trouve de nombreux privés, mais aussi les principales organisations de protection de l’environnement, l’association régionale SOS Jura Vaud Sud ainsi que Paysage-Libre Vaud. Du côté français, très directement touché par la proximité du projet, l’opposition s’organise, y compris au niveau officiel : le Conseil municipal de Jougne a décidé une résolution d’opposition, votée à l’unanimité moins deux abstentions. On se retrouve dans un contexte similaire à celui du projet combier d’EolJoux, qui fait subir ses nuisances au voisins français sans les avoir consultés sérieusement.

Deux des neuf éoliennes de Bel Coster vues depuis le village français de Jougne dont les habitants seront aux premières loges (photo 24h)

Ce projet de 9 éoliennes de plus de 200 mètres de hauteur se situe sur la crête au sud-ouest du Suchet, le long de la frontière franco-suisse. Ces machines seront visibles depuis tout le Plateau vaudois et depuis de nombreux points de vue remarquables, tels que la Dent de Vaulion, le Suchet, de Mont d’Or et d’autres. Contrairement aux affirmations des autorités cantonales et communales concernées, ce projet n’est pas conforme au droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, notamment au vu de son impact paysager, de ses effets négatifs sur la biodiversité et les milieux naturels. Il n’est pas acceptable de consentir ces importants sacrifices pour une production d’électricité qui est intermittente et donc pas en mesure de remplacer le courant nucléaire.

Paysage-Libre Vaud conteste en particulier que ce projet vienne s’ajouter aux deux projets adjacents du Mollendruz et de Sur Grati, ceci sans qu’une analyse globale des impacts ait été menée. Ce saucissonnage des procédures ne donne pas la possibilité à la très large population concernée de se faire un avis complet sur ces projets et de prendre la mesure de leur incidence sur une portion considérable du territoire et du paysage vaudois.

Paysage-Libre entend participer activement à la procédure de conciliation à venir et demandera notamment une analyse conjointe des 3 projets mentionnés plus haut.

 

La base aérienne de Payerne donne un coup de frein majeur aux éoliennes

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour les éoliens. Après plusieurs abandons totaux ou partiels de projets, après la décision négative du Tribunal Fédéral concernant le projet du Schwyberg,  après le préavis défavorable de l’Office Fédéral de l’Environnement (OFEN) pour EolJoux, c’est au tour du Département fédéral de la défense (DDPS) de bloquer une série de projets éoliens pour des raisons liées à la sécurité de la base aérienne de Payerne.

hornet-fa-18-a-payerne
Hornet FA-18 à Payerne (photo arthomobiles.fr)

Le rapport réalisé par Armasuisse est à cet égard très clair. Il a naturellement fait bondir les éoliens et surtout ceux parmi eux qui sont traditionnellement antimilitaristes. L’occasion pour l’un de nos membres célèbre de pondre un article savoureux : Ligue vaudoise – La Nation_ La bataille de l’air.

Pour plus d’information sur ce rapport, cliquez sur le lien suivant :
etude-ddps-pour-eoliennes-payerne_2016

 

carte-dexclusion-eolienne-payerne
Carte des exclusions totales ou partielle (source DDPS et 24 H)

Au Mollendruz, les décisions des conseils généraux sur la levée des oppositions sont reportées…

Malgré les centaines d’oppositions (voir article) le projet Mollendruz se poursuit.

Une étape importante devait être la décision des conseils généraux des communes concernées le 17 novembre 2016. Contre toute attente, ces communes ont décidé de reporter cette décision dans l’attente de précisions des promoteurs quant aux mesures de compensation au niveau de la préservation de la faune.
En cas d’acceptation ultérieure du projet, on passera vraisemblablement comme ailleurs dans la phase des recours…

Mollendruz depuis Echallens à ~20 Km de distance
Photomontage des 12 éoliennes du Mollendruz depuis depuis Echallens à ~20 Km de distance

Eoljoux : le projet a été accepté par la commune du Chenit mais 37 % des votants l’ont refusé. Eoljoux n’est pas encore construit

Le référendum facultatif décidé par le Conseil communal du Chenit a eu lieu le 25 septembre 2016. Avec une participation d’environ 52 %, le projet a été accepté comme attendu mais 37.6 % des votants l’on refusé.
La lutte continue…

L’opposition au projet était quasi inexistante fin 2014. En moins d’une année, elle s’est développée, structurée et organisée jusqu’à obtenir un résultat de 37.6 % de non, au delà des espérances.
La lutte continue et durera encore des années.
On se rappellera que Pro Natura, Helvetia Nostra, BirdLife Suisse, La Fondation pour la protection et l’aménagement du paysage (FP) et Paysage-Libre Vaud (PLVD) ont
déposé le 27 juin 2016 un recours conjoint auprès du Tribunal cantonal contre
l’approbation du Plan partiel d’affectation PPA « Eoljoux » par le canton de Vaud.
Les organisations déplorent des impacts conséquents au paysage et à la faune d’un projet
qui viole, selon elles, les dispositions légales en vigueur. Voir le communiqué de presse ci-après : 2016.06.24_Communiqué de presse_Eoljoux_AB_NW

Eoljoux n’est pas encore construit !

Photomontage Eoljoux 22.12.14
Les éoliennes de plus de 200 m. d’Eoljoux vues depuis le Sentier. Elles sont très proches de la commune française de Bois-d’Amont et provoquent de vives réactions des habitants dont les opinions sont méprisées par les autorités du Chenit

 

Eoljoux – une pétition de près de 1700 signatures

Eoliennes Vraiment qui lutte contre le projet éolien Eoljoux est notre association membre à la Vallée de Joux. Elle dépose ces jours auprès du Grand Conseil vaudois une pétition revêtue d’environ 1700 signatures. Cette pétition fait écho à celle très comparable des Français de la région de Bois d’Amont – Les Rousses.

Rappelons que le projet Eoljoux a été accepté récemment par l’Etat de Vaud mais qu’un référendum spontané décidé par le Conseil communal du Chenit doit encore avoir lieu. La lutte est loin d’être terminée puisque plusieurs ONG ont décidé de combattre vigoureusement ce projet situé en pleine zones protégées et très proche des habitations du village de Bois-d’Amont.

Assemblée générale ordinaire de Paysage-Libre Vaud : forte croissance et durcissement de la lutte

Paysage-Libre Vaud a tenu sa 2ème Assemblée générale ordinaire début septembre 2015 à Bussigny. La fédération compte désormais 14 associations membres ou partenaires et un peu moins de 150 membres individuels. Le total représentant plus de 2000 membres.

Sur le terrain, malgré les velléités de dialogue de l’Etat, la lutte contre la vingtaine de projets éoliens vaudois s’est accélérée et va encore se durcir. Certains projets ont heureusement déjà été reportés ou abandonnés mais d’autres ont été poursuivis rencontrant de fortes résistances. Par contre, de nouvelles mises à l’enquête sont imminentes.

Texte complet du communiqué de presse : PLVD_communiqué AG_07.09.15

Mollendruz : une quantité exceptionnelle d’oppositions met le projet en péril

Mollendruz vu de Bavois
Les éoliennes du Mollendruz vues depuis le restoroute de Bavois

Les promoteurs du projet Mollendruz cachent mal le désarroi que vient de leur provoquer la gifle infligée par le nombre d’opposants au projet, malgré une mise à l’enquête démarrée en pleine période de vacances. Comme on pouvait s’y attendre, il a fallu plus d’une semaine pour que les services industriels zurichois (EWZ) produisent un communiqué de presse. Et pour cause : dès le lendemain de l’échéance, nos informations dans les communes requérantes faisaient état de centaines d’oppositions* qui ont dû être centralisées auprès des promoteurs pour pouvoir être comptées.

En dehors d’une sous-estimation évidente du nombre de signatures, le communiqué parle bien des oppositions de Pro Natura, du le WWF et ASPO/Birdlife. Mais il passe sous silence les oppositions d’autres organisations comme la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du Paysage, Helvetia Nostra, la Fondation de l’aérodrome de Montricher, la fédération Paysage-Libre Vaud, l’association SOS Jura-Vaud Sud, pour ne citer que celles dont nous avons connaissance.

C’est donc une très forte opposition, issue à la fois des citoyens vaudois et des principales organisations de protection de l’environnement et des paysages, que rencontre ce projet éolien démesuré.  Très mal accepté, ce projet qui toucherait une grande partie de la population du Jura et du Plateau vaudois est désormais sérieusement compromis.

Pour lire de communiqué Paysage-Libre Vaud, cliquez sur ce lien

* Situation au 24.08.15 : près de 800 signataires selon SOS Jura-Vaud (Sud).


Paysage-Libre Vaud fait opposition au projet éolien du Mollendruz

Comme annoncé récemment, Paysage-Libre Vaud fait opposition au projet éolien du Mollendruz. Le texte de cette opposition peut être téléchargé ici :
PLVD opposition PPA Mollendruz 17juillet2015.

Projet éolien de Ste-Croix – le jugement du Tribunal Cantonal est une vraie victoire pour les opposants

Le jugement du Tribunal Cantonal dans l’affaire du parc éolien de Ste-Croix est tombé début mars 2015.
Une partie importante des recours ont été admis et aussi bien la décision d’affectation que le permis de construire sont annulés. Le dossier retourne donc à l’expéditeur pour compléments et nouvelle décision.
Par ailleurs, l’étude attentive des considérants montre que d’autres projets vaudois pourront être fortement impactés par ce jugement.
Pour en savoir plus : PLVD_CP Jugement TCA Ste-Croix_mars 2015

 

« Sur Grati » 220 oppositions et non des moindres !

Selon 24 Heures, près de 220 oppositions ont été envoyées aux autorités porteuses du projet « Sur Grati ». 24heures 11juillet2014

Outre Paysage-Libre Vaud et sa section locale SOS Jura-Vaud (Sud), les opposants sont plus de 200 (citoyens ou de groupes de citoyens) auxquels il faut ajouter des ONG qui sont de véritables poids lourds :

  • Fondation suisse pour le paysage
  • Pro Natura
  • Bird Life
  • Helvetia Nostra

Ce n’est hélas qu’une victoire d’étape, la lutte continue et l’association locale SOS Jura-Vaud (Sud) a lancé une pétition en ligne que chacun peu signer en cliquant sur le lien suivant : https://www.change.org/p/municipalités-de-vallorbe-vaulion-et-premier-renoncez-à-l-implantation-des-éoliennes-géantes-sur-grati

..