Archives du mot-clé parcs éoliens

Eoliennes industrielles et santé publique : un dossier très inquiétant

Les éoliennes proches des zones habitables : un risque sanitaire encore ignoré de façon irresponsable par les autorités, les promoteurs et même certains médecins. Désormais, ce risque très inquiétant ne peut plus être ignoré sans engager de lourdes responsabilités.

Pour combler le vide en matière de connaissances sur les impacts des éoliennes sur la santé des habitants, Paysage-Libre Vaud a travaillé depuis 2014 pour réunir les principales sources d’information liées à la question.
Cette étude qui apporte des éléments très inquiétants prouve notamment que les infrasons sont un vrai problème de santé publique, même s’ils ne peuvent concerner qu’une part minoritaire de la population. En Suisse, ce phénomène est complètement sous-estimé et la plupart des promoteurs, autorités et même des médecins l’ignorent ou le relèguent au second plan.
L’étude de Paysage-Libre Vaud a déjà remise aux autorités cantonales vaudoises. Elle a été présentée au médias le 1er juillet 2016 à Lausanne.
Elle peut être téléchargée sur notre site Internet en cliquant sur le lien ci-après.

PLVD – DOSSIER SANTÉ FINAL_14.06.16

 

Voir également la page spéciale sur la santé

Eoljoux – une pétition de près de 1700 signatures

Eoliennes Vraiment qui lutte contre le projet éolien Eoljoux est notre association membre à la Vallée de Joux. Elle dépose ces jours auprès du Grand Conseil vaudois une pétition revêtue d’environ 1700 signatures. Cette pétition fait écho à celle très comparable des Français de la région de Bois d’Amont – Les Rousses.

Rappelons que le projet Eoljoux a été accepté récemment par l’Etat de Vaud mais qu’un référendum spontané décidé par le Conseil communal du Chenit doit encore avoir lieu. La lutte est loin d’être terminée puisque plusieurs ONG ont décidé de combattre vigoureusement ce projet situé en pleine zones protégées et très proche des habitations du village de Bois-d’Amont.

« Sur Grati » : après l’acceptation à 57.5 % par Vallorbe, le projet est encore combattu par quatre recours

« Sur Grati » est le premier projet éolien vaudois dont les oppositions levées par les législatifs communaux ont été approuvées par l’Etat de Vaud. Après la votation populaire favorable au projet du 5 juin 2016, les procédures reprennent (voir communiqué de presse : CP Sur-Grati votation du 05.06.16_final )

Grati Swisscom-Ballaigues_F3_EOL_EG3-6
Quatre des six éoliennes géantes de 207 mètres prévues au-dessus de Vallorbe par le projet « Sur Grati »

Après l’échec du référendum du 5 juin 2016 :

La moitié de la population de Vallorbe s’est rendue aux urnes pour voter finalement en faveur du projet à hauteur de 57 %, soit environ 200 voix de différence. Vallorbe est donc habilité à continuer sa participation dans le projet « Sur Grati ».

Les procédures de recours reprennent :

Parallèlement, les quatre recours qui ont été déposés auprès de la Cour de droit administratif du Tribunal Cantonal se poursuivent. Rappelons qu’ils ont été déposés par :

  • Pro Natura, Pro Natura Vaud et ASPO/Birdlife Suisse,
  • Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage, Helvetia Nostra et Paysage-Libre Vaud,
  • SOS JURA Vaud Sud avec divers privés,
  • Swisscom Broadcast SA, Swisscom (Suisse) SA et Société suisse de radiodiffusion et télévision.

Voir également : http://paysage-libre-vd.ch/category/paysage-libre-vaud/sur-grati/ 

Eoliennes du Jura vaudois : deux séances publiques ont eu lieu en janvier 2016 pour informer la population de ce qui l’attend

Un des problèmes avec les éoliennes, c’est que leurs nuisances désormais indiscutables mais encore peu connues ont des impacts aussi bien pour les communes directement concernées que pour celles qui ne le sont pas.
Les habitants des premières peuvent éventuellement se consoler en espérant quelques hypothétiques entrées financières durables que les promoteurs assurent la main sur le cœur être vraiment conséquentes.
De leur côté, les habitants des secondes (proches ou éloignées) n’auront que les yeux pour pleurer avec peut-être la consolation illusoire de contribuer par leurs souffrances à sauver la planète…
C’est pour informer les uns et les autres que deux associations ont organisé chacune une séance d’information publique en janvier 2016. Elles sont membres de Paysage-Libre Vaud et concernées par des projets jurassiens vaudois et même neuchâtelois  :

  • SOS Jura Vaud-Sud pour le projet « Bel Coster » de Ballaigues : cette séance a eu lieu mardi 19 janvier 2016 à Ballaigues. Elle a réuni une bonne centaine de personnes pour la majorité opposées au projet.
  • Vol-au-Vent pour les projets du Jura vaudois nord  : le jeudi 28 janvier 2016 à St-Aubin (NE) ainsi qu’à Villars-Burquin le 7 avril 2016.

 

Consultation sur la conception énergie éolienne fédérale : Paysage-Libre Vaud répond

L’Office fédéral du développement ARE a mis en consultation  en octobre 2015 sa « conception énergie éolienne »qui, comme son nom l’indique, devrait guider le développement des parcs éoliens en Suisse.
La réponse très complète montre bien les positions et la politique suivie par notre fédération. Elle montre notamment les nombreuses contradictions et conflits d’objectifs entre les politiques énergétique et environnementale.

Pour en savoir plus, chacun peut télécharger le document mis en consultation et la réponse PLVD :

Conception_énergie_éolienne_Projet_pour_la_consultation_du_22_octobre_2015

PLVD Prise de position conception éolienne_29janvier2016_2

Les opposants des deux côtés du vallon de l’Aubonne font leur jonction au sein de l’association Pieduvent

Depuis plusieurs années, des citoyens de St-Oyens s’émeuvent du projet éolien d’Essertines-sur-Rolle proposé par les Services industriels de Genève (SIG). Ce projet, rapidement exclu de la planification cantonale vaudoise a la demande de Skyguide, est en train de renaître sous l’impulsion d’un autre promoteur, la société allemande Vento-Ludens dont la succursale suisse est également derrière le projet de Bavois.

Une association s’est donc formée fin 2015 sur la rive droite du vallon de l’Aubonne avec pour centre de gravité St-Oyens. Avec l’aide de Paysage-Libre Vaud, elle s’est rapidement rapprochée de l’association Pieduvent qui, depuis 2014 combat le projet éolien de Bière et a déjà obtenu des succès non négligeables.

Cette décision se justifie d’autant plus que les impacts visuels de chacun des projets concerneront les deux rives de l’Aubonne. En dehors des habitants des communes citées ci-dessus, d’autres citoyens du pied du Jura sont donc en train de rejoindre le mouvement qui se développe dans la région. Tout particulièrement les habitants de Gimel, Saubraz et Essertines-sur-Rolle seront aux premières loges de même que, sur la rive Est, ceux de Ballens, Berolle, Montricher et Mollens.
Pour en savoir plus : www.pieduvent.ch

Assemblée générale ordinaire de Paysage-Libre Vaud : forte croissance et durcissement de la lutte

Paysage-Libre Vaud a tenu sa 2ème Assemblée générale ordinaire début septembre 2015 à Bussigny. La fédération compte désormais 14 associations membres ou partenaires et un peu moins de 150 membres individuels. Le total représentant plus de 2000 membres.

Sur le terrain, malgré les velléités de dialogue de l’Etat, la lutte contre la vingtaine de projets éoliens vaudois s’est accélérée et va encore se durcir. Certains projets ont heureusement déjà été reportés ou abandonnés mais d’autres ont été poursuivis rencontrant de fortes résistances. Par contre, de nouvelles mises à l’enquête sont imminentes.

Texte complet du communiqué de presse : PLVD_communiqué AG_07.09.15

Mollendruz : une quantité exceptionnelle d’oppositions met le projet en péril

Mollendruz vu de Bavois
Les éoliennes du Mollendruz vues depuis le restoroute de Bavois

Les promoteurs du projet Mollendruz cachent mal le désarroi que vient de leur provoquer la gifle infligée par le nombre d’opposants au projet, malgré une mise à l’enquête démarrée en pleine période de vacances. Comme on pouvait s’y attendre, il a fallu plus d’une semaine pour que les services industriels zurichois (EWZ) produisent un communiqué de presse. Et pour cause : dès le lendemain de l’échéance, nos informations dans les communes requérantes faisaient état de centaines d’oppositions* qui ont dû être centralisées auprès des promoteurs pour pouvoir être comptées.

En dehors d’une sous-estimation évidente du nombre de signatures, le communiqué parle bien des oppositions de Pro Natura, du le WWF et ASPO/Birdlife. Mais il passe sous silence les oppositions d’autres organisations comme la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du Paysage, Helvetia Nostra, la Fondation de l’aérodrome de Montricher, la fédération Paysage-Libre Vaud, l’association SOS Jura-Vaud Sud, pour ne citer que celles dont nous avons connaissance.

C’est donc une très forte opposition, issue à la fois des citoyens vaudois et des principales organisations de protection de l’environnement et des paysages, que rencontre ce projet éolien démesuré.  Très mal accepté, ce projet qui toucherait une grande partie de la population du Jura et du Plateau vaudois est désormais sérieusement compromis.

Pour lire de communiqué Paysage-Libre Vaud, cliquez sur ce lien

* Situation au 24.08.15 : près de 800 signataires selon SOS Jura-Vaud (Sud).


Paysage-Libre Vaud fait opposition au projet éolien du Mollendruz

Comme annoncé récemment, Paysage-Libre Vaud fait opposition au projet éolien du Mollendruz. Le texte de cette opposition peut être téléchargé ici :
PLVD opposition PPA Mollendruz 17juillet2015.

Scandale au Mollendruz : mise à l’enquête du projet éolien zurichois pendant la période des vacances

Quelques jours à peine après la présentation de la Plateforme éolienne vaudoise (voir l’article consacré ci-dessous) et en pleine période de vacances estivales, la société Energie Naturelle Mollendruz annonce la mise à l’enquête du projet de 12 éoliennes industrielles de 210 mètre de haut sur les crêtes du Mollendruz. communiqué de presse_enm_2015-07

Ce faisant, elle prend l’Etat de Vaud à revers et fait mentir les propos rassurants de Mme de Quattro et de ses services sur leur soi-disant volonté de dialogue dans les projets éoliens.

Ce choix de date n’est évidemment pas dû au hasard et n’a pour but que de prendre de court les éventuels opposants qui n’auront pas le temps de s’organiser jusqu’au 3 août, date limite pour le dépôt des oppositions

Malheureusement pour ENM, les opposants ayant de bonnes raisons de se méfier des belles promesses des promoteurs éoliens ont prévu ce type de démarche « hypocrito-démocratique » qui n’est malheureusement pas une première. Ils sont prêts et feront opposition dans les délais.

Mollendruz depuis Echallens
Les éoliennes zurichoises de 210 m. du Mollendruz vues depuis Echallens. Pour mieux se rendre compte, il faut imaginer à droite les 15 éoliennes des projets Sur Grati et Bel Coster (Source : dossier d’enquête)

Rappelons que le capital d’ENM est largement en mains des Services Industriels de Zürich qui seront évidemment les premiers clients de l’énergie produite et n’ont visiblement pas grand chose à faire des préoccupations de l’Etat de Vaud, ni sans doute des quelques communes vaudoises censées se partager les restes du gâteau : Yverdon-les-Bains, Juriens, La Praz et Mont-la-Ville.

L’impact du projet sur les chemins de randonnées et les pistes de ski de fond est considérable. Pour en juger, la carte ci-dessous donne les distances de sécurités admises et recommandées.

ParcEolienMollendruz_impacts_decembre2013_bd
Les 12 éoliennes du Mollendruz qui ont passé de 180 à 210 m. de haut auront un impact considérable sur les activités de loisir ! (source PLVD)