Archives du mot-clé éoliennes lausannoises

La base aérienne de Payerne donne un coup de frein majeur aux éoliennes

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour les éoliens. Après plusieurs abandons totaux ou partiels de projets, après la décision négative du Tribunal Fédéral concernant le projet du Schwyberg,  après le préavis défavorable de l’Office Fédéral de l’Environnement (OFEN) pour EolJoux, c’est au tour du Département fédéral de la défense (DDPS) de bloquer une série de projets éoliens pour des raisons liées à la sécurité de la base aérienne de Payerne.

hornet-fa-18-a-payerne
Hornet FA-18 à Payerne (photo arthomobiles.fr)

Le rapport réalisé par Armasuisse est à cet égard très clair. Il a naturellement fait bondir les éoliens et surtout ceux parmi eux qui sont traditionnellement antimilitaristes. L’occasion pour l’un de nos membres célèbre de pondre un article savoureux : Ligue vaudoise – La Nation_ La bataille de l’air.

Pour plus d’information sur ce rapport, cliquez sur le lien suivant :
etude-ddps-pour-eoliennes-payerne_2016

 

carte-dexclusion-eolienne-payerne
Carte des exclusions totales ou partielle (source DDPS et 24 H)

Escroquerie sonore au Chalet-à-Gobet

Les Service Industriels de Lausanne avaient clairement défini les buts de la manifestation organisée pour convaincre les riverains de l’innocuité du bruit des éoliennes que Lausanne a décidé de leur infliger prochainement : « permettre de se rendre compte in situ de l’impact sonore des éoliennes prévues ».

simulation-sonore-sil-au-chalet-a-gobet-26-11-16
Photo 24 Heures

Comme on pouvait le craindre, il a fallu déchanter :

  1. Le bruit d’une seule éolienne en plein jour n’est évidemment pas représentatif de la réalité d’un parc de huit éoliennes, en particulier la nuit.
  2. Quelques minutes de simulation n’ont rien à voir avec une exposition de longue durée, l’effet « supplice chinois » étant bien connu des riverains trop proches des parcs éoliens.
  3. L’éolienne dont le bruit a été reconstitué est celle de Charrat, une E-101 (3 MW) dont la puissance installée correspond aux moins grandes machines prévues par EolJorat-Sud.
  4. Les trois autres éoliennes n’ont pas fait l’objet de simulation et pour cause : ce sont des E-126 (7.5 MW). Ces monstres pouvant dépasser 200 m de haut sont les plus grandes éoliennes terrestres actuelles ! La plus proche, celle de la plaine de Mauvernay, serait seulement à quelques centaines de mètres des premières maisons habitées.

Et pour couronner le tout, pas un mot sur une nuisance sonore plus grave encore dont on se protège de plus en plus à l’étranger : les infrasons (inaudibles par l’oreille humaine) que notre étude « Eoliennes et santé publique » démontre comme étant un véritable danger pour les habitants et la faune, même à grande distance.

EolJorat-sud (Lausanne) – les opposants ne baissent pas les bras et font recours

Comme nous l’avons déjà dit et écrit, les huit éoliennes du parc Eoljorat-sud sont une véritable agression pour une région consacrée essentiellement aux loisirs et soit-disant destinée à devenir un parc naturel périurbain.
La Municipalité et le Conseil communal n’en n’ont cure qui ont levé les oppositions sans état d’âme en 2015. Le Canton a récemment notifié l’acceptation ce projet et Mme De Quattro, Conseillère d’Etat, défend désormais simultanément le parc naturel périurbain et le parc industriel EolJorat-sud situés pratiquement au même endroit : cherchez l’erreur !
L’association locale EOLERESPONSABLE qui se bat depuis de nombreuses années a décidé de faire recours.  Un communiqué de presse a été publié le 14 juillet 2016 conjointement avec Paysage-Libre Vaud : CP recours EolJorat_final

Carte-EolJorat-Sud

La bataille continue…

EolJorat-Sud : le Conseil communal de Lausanne valide le projet qui est une véritable agression esthétique

Le projet EolJorat-Sud, comme son nom l’indique, concerne la partie sud du projet EolJorat. Il est entièrement dépendant de la Ville de Lausanne, propriétaire des terrains. et est essentiellement situé sur la zone de loisirs des bois du Jorat aux alentours du Chalet-à-Gobet.  Une grande majorité les Lausannois amoureux du plein air et de la tranquillité seraient touchés par ce projet. Il faut notamment y ajouter les habitants de Cugy et de Froideville qui, sans avoir rien à dire, auront une vue magnifique sur ces éoliennes de plus de 200 m. de haut.
Phtomontage Eoleresponsable les Saugealles depuis le sud

Aux Saugealles, en dessus de l’Abbaye de Montheron, une des éoliennes géantes qui ne passeront pas inaperçues de Cugy, de Froideville (au fond), du reste du Plateau et même du Jura vaudois

Les éoliennes du Chalet-à-Gobet apporteraient une modification sensible du paysage vu depuis le lac Léman.

Evian photmontage_EJSUD
Photomontage des éoliennes du Chalet-à-Gobet vues depuis Evian

La dispersion des habitations dans la région rend la mobilisation des citoyens plus difficile qu’ailleurs mais quelque 80 oppositions se sont manifestées, stimulées par l’association locale Eole Responsable. Elles sont fondées non seulement sur les atteintes au paysage mais sur les nombreuses faiblesses du dossier technique comparables à celles de Ste-Croix.
Malgré tout, la Municipalité a décidé de lever les oppositions et propose le projet tel quel au Conseil Communal. Le 22 septembre 2015, lequel l’a suivi après une discussion intense, grâce à sa grosse majorité gauche-verte. L’affaire va vraisemblablement se poursuivre devant les tribunaux.

EolJorat-Sud : la destruction de la zone de loisirs du Chalet-à-Gobet a commencé et le parc naturel régional est compromis

L’enquête publique du projet EolJorat-Sud a donné lieu à des dizaines d’oppositions individuelles ou collectives (communes, associations).

Le parc de huit éoliennes géantes concerne essentiellement la zone de loisirs et de sports des bois du Jorat aux alentours du Chalet-à-Gobet sur des terrains peu habités qui appartiennent à la Ville de Lausanne (cliquez sur la photo pour zoomer).

Carte EolJorat-Sud
EolJorat-Sud se trouverait également très proche des villages de Montpreveyres, Vers-chez-les-Blanc, Froideville, Cugy, Bottens, Bretigny et Savigny dont les habitants subiront directement les inévitables nuisances qu’il va provoquer et n’auront bien entendu pas leur mot à dire. De même, les amoureux du Lac Léman auront la joie de voir les crêtes du Jorat couronnées de huit éoliennes géantes de 200m (cliquez sur la photo pour zoomer).

Depuis le Léman
Mais c’est aussi les habitants du Grand Lausanne amoureux du plein air et de la tranquillité qui seraient touchés par ce projet étroitement lié avec le projet EolJorat-Nord www.queduvent.ch pour former le maxi parc éolien EolJorat www.eoljorat.ch qui prévoit l’industrialisation complète des bois du Jorat.
Le Jorat, c’est là même où la Ville de Lausanne et les communes concernées affichent leur intention de réaliser un véritable parc naturel régional : cherchez l’erreur !
Selon une étude menée par un bureau d’architectes spécialisés, mandaté par les promoteurs eux-mêmes, le parc EolJorat toucherait un quart de million d’habitants habitant à moins de 10 km des éoliennes, voir page 26 du document : http://eoleresponsable.ch/images/PPA/Annexe_09.pdf
Attention : fichier assez long à charger (plus de 110 Mb)

Pour plus d’informations, voir le site Eole Responsable.

Voir également le communiqué de presse de Paysage-Libre Vaud : PLVD-CP EolJorat-sud