Nos autorités sont-elles conscientes des fractures sociales qu’elles provoquent dans la population ?

En poursuivant le programme éolien vaudois dont la plupart des projets sont déjà très avancés, nos autorités qui connaissent parfaitement ce qui suit acceptent consciemment de multiplier ces fractures sociales pour quelques pourcents de production électrique intermittente…

Dans la quasi totalité des cas connus, et au fur et à mesure que les citoyens découvrent les réalités des projets éoliens, leurs présentations et surtout leurs mises à l’enquête, créent de profondes divisions au sein des populations, jusque et y compris au sein des familles. Ces divisions sont le résultats de sentiments parfois très profonds qui s’expriment donc de façon émotionnelle.

Comme l’ont montrés les exemples de Ste-Croix, de  Vallorbe et de la Vallée de Joux, le débat devient vite très tendu, voire impossible. Pourquoi ?

  • Contrairement aux promoteurs et aux propriétaires de terrains concernés, les opposants éoliens qui n’ont rien à gagner qui motive leurs actions, considèrent surtout la menace de voir leur habitat gravement altéré par la destruction de leurs paysages. Pour eux, c’est tout simplement une véritable agression.
  • S’y ajoutent progressivement la prise de conscience d’autres nuisances évoquées ailleurs sur notre site.
  • Comme l’existence d’un projet n’est généralement intentionnellement dévoilée qu’à partir du moment où celui-ci est déjà bien avancé, l’impression d’être mis devant un fait accompli domine.
  • Les cas où les législatifs communaux, les populations sont informées et surtout consultées avant les démarches officielles sont rares et débouchent souvent sur des rejets du projet : (Peney-le Jorat, Vulliens, Bottens, et surtout Daillens-Oulens).

Plus généralement, Ces fractures sociales que l’on retrouve un peu partout sont dues à plusieurs facteurs qui ont parfaitement décrits dans une étude publiée par une chercheuse canadienne en 2012 et dont il vaut la peine de lire le résumé en cliquant sur le lien ci-après : Maillé2012_résumécitoyen .Cette chercheuse présente sont étude ainsi :

« Un projet éolien peut avoir d’importants impacts sur une communauté avant même sa construction. Il peut entraîner un conflit et de la division sociale si l’information concernant le projet est diffusée tardivement, si certaines personnes se sentent exclues du processus de décision et si les différents acteurs impliqués ne se font pas confiance ».