Les maisons perdent-elles de leur valeur ?

Valeur des maisons

Pour la perte de valeur immobilière, les études ne se bousculent pas (encore ?).
La Banque Cantonale Vaudoise (BCV) a bien publié en 2012 une étude largement reprise par les milieux pro-éoliens pour ses conclusions lénifiantes bcv-revue-literature-eoliennes-immobilier-12-2012. Mais cette étude n’est qu’une compilation. Elle révèle qu’aucune étude n’a été réalisée en Suisse à cette époque. Depuis, la même BCV a expliqué à un habitant des hauts de Lausanne proche du futur parc que sa maison allait perdre entre 7 et 12% de sa valeur…
Il existe évidemment d’autres études où l’on parle d’une dévaluation pouvant aller jusqu’à 25%.
Mais celle qui nous semble la plus sérieuse a été publiée en Grande-Bretagne en 2014 par la fameuse « London School of Economics and Political Sciences & Spatial Economics Research Centre » : Gone with the Wind: Valuing the Visual Impacts of Wind – Turbines through House Prices (Autant en emporte le vent : valeur des impacts visuels des éoliennes sur les prix des maisons). 2014.04 LSE Gibbons property prices
Cette étude conclut que : à 2 km, les maisons perdent ~11% de leur valeur,
à 4 km, c’est ~3% de leur valeur