Archives du mot-clé éoliennes du Chalet-à-Gobet

EolJorat-sud (Lausanne) – les opposants ne baissent pas les bras et font recours

Comme nous l’avons déjà dit et écrit, les huit éoliennes du parc Eoljorat-sud sont une véritable agression pour une région consacrée essentiellement aux loisirs et soit-disant destinée à devenir un parc naturel périurbain.
La Municipalité et le Conseil communal n’en n’ont cure qui ont levé les oppositions sans état d’âme en 2015. Le Canton a récemment notifié l’acceptation ce projet et Mme De Quattro, Conseillère d’Etat, défend désormais simultanément le parc naturel périurbain et le parc industriel EolJorat-sud situés pratiquement au même endroit : cherchez l’erreur !
L’association locale EOLERESPONSABLE qui se bat depuis de nombreuses années a décidé de faire recours.  Un communiqué de presse a été publié le 14 juillet 2016 conjointement avec Paysage-Libre Vaud : CP recours EolJorat_final

Carte-EolJorat-Sud

La bataille continue…

EolJorat-Sud : le Conseil communal de Lausanne valide le projet qui est une véritable agression esthétique

Le projet EolJorat-Sud, comme son nom l’indique, concerne la partie sud du projet EolJorat. Il est entièrement dépendant de la Ville de Lausanne, propriétaire des terrains. et est essentiellement situé sur la zone de loisirs des bois du Jorat aux alentours du Chalet-à-Gobet.  Une grande majorité les Lausannois amoureux du plein air et de la tranquillité seraient touchés par ce projet. Il faut notamment y ajouter les habitants de Cugy et de Froideville qui, sans avoir rien à dire, auront une vue magnifique sur ces éoliennes de plus de 200 m. de haut.
Phtomontage Eoleresponsable les Saugealles depuis le sud

Aux Saugealles, en dessus de l’Abbaye de Montheron, une des éoliennes géantes qui ne passeront pas inaperçues de Cugy, de Froideville (au fond), du reste du Plateau et même du Jura vaudois

Les éoliennes du Chalet-à-Gobet apporteraient une modification sensible du paysage vu depuis le lac Léman.

Evian photmontage_EJSUD
Photomontage des éoliennes du Chalet-à-Gobet vues depuis Evian

La dispersion des habitations dans la région rend la mobilisation des citoyens plus difficile qu’ailleurs mais quelque 80 oppositions se sont manifestées, stimulées par l’association locale Eole Responsable. Elles sont fondées non seulement sur les atteintes au paysage mais sur les nombreuses faiblesses du dossier technique comparables à celles de Ste-Croix.
Malgré tout, la Municipalité a décidé de lever les oppositions et propose le projet tel quel au Conseil Communal. Le 22 septembre 2015, lequel l’a suivi après une discussion intense, grâce à sa grosse majorité gauche-verte. L’affaire va vraisemblablement se poursuivre devant les tribunaux.