Archives du mot-clé Services industriels de Zürich

Scandale au Mollendruz : mise à l’enquête du projet éolien zurichois pendant la période des vacances

Quelques jours à peine après la présentation de la Plateforme éolienne vaudoise (voir l’article consacré ci-dessous) et en pleine période de vacances estivales, la société Energie Naturelle Mollendruz annonce la mise à l’enquête du projet de 12 éoliennes industrielles de 210 mètre de haut sur les crêtes du Mollendruz. communiqué de presse_enm_2015-07

Ce faisant, elle prend l’Etat de Vaud à revers et fait mentir les propos rassurants de Mme de Quattro et de ses services sur leur soi-disant volonté de dialogue dans les projets éoliens.

Ce choix de date n’est évidemment pas dû au hasard et n’a pour but que de prendre de court les éventuels opposants qui n’auront pas le temps de s’organiser jusqu’au 3 août, date limite pour le dépôt des oppositions

Malheureusement pour ENM, les opposants ayant de bonnes raisons de se méfier des belles promesses des promoteurs éoliens ont prévu ce type de démarche « hypocrito-démocratique » qui n’est malheureusement pas une première. Ils sont prêts et feront opposition dans les délais.

Mollendruz depuis Echallens
Les éoliennes zurichoises de 210 m. du Mollendruz vues depuis Echallens. Pour mieux se rendre compte, il faut imaginer à droite les 15 éoliennes des projets Sur Grati et Bel Coster (Source : dossier d’enquête)

Rappelons que le capital d’ENM est largement en mains des Services Industriels de Zürich qui seront évidemment les premiers clients de l’énergie produite et n’ont visiblement pas grand chose à faire des préoccupations de l’Etat de Vaud, ni sans doute des quelques communes vaudoises censées se partager les restes du gâteau : Yverdon-les-Bains, Juriens, La Praz et Mont-la-Ville.

L’impact du projet sur les chemins de randonnées et les pistes de ski de fond est considérable. Pour en juger, la carte ci-dessous donne les distances de sécurités admises et recommandées.

ParcEolienMollendruz_impacts_decembre2013_bd
Les 12 éoliennes du Mollendruz qui ont passé de 180 à 210 m. de haut auront un impact considérable sur les activités de loisir ! (source PLVD)

 

 

 

Mollendruz (Services industriels de Zürich avec la participation des communes de La Praz – Juriens – Mont-la-Ville – Yverdon-Les-Bains )

Le projet Energie Naturelle Mollendruz SA   qui est porté à bout de bras par les Services industriels de Zürich (EWZ) pourrait être mis à l’enquête publique cette année encore.

Il prévoit une douzaine d’éoliennes allant jusqu’à 200 m. de haut entre le col du Mollendruz et Juriens qui seront très visibles d’à peu près partout. Elles altèreront complètement l’image du Jura que l’on peut avoir actuellement depuis le col, les crêtes avoisinantes et presque tout le plateau vaudois.

Mollendruz départ des pistes NE EOLE
Photomontage vu depuis le col du Mollendruz où l’on voit nettement les éoliennes 1 – 3 et l’on en distingue encore 2. Les autres sont derrière les sapins à gauche de l’image. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

 

522605 164623 Cuarnens 87
Quatre des douze éoliennes vues depuis Cuarnens. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

La carte (provisoire) des impacts au sol ci-dessous montre les emplacements prévus. Gageons que ce sera un véritable régal pour les randonneurs à pied ou en ski de fond qui n’auront plus aucune excuse pour s’être perdus dans ces magnifiques paysages. Avec une éolienne tous les 500 mètres, ce sera facile de se repérer, même dans la nuit ou dans le brouillard.

Pour ouvrir l’image au format PDF, cliquez sur ce lien : ParcEolienMollendruz_impacts_decembre2013_bd

Points faibles du projet :

  • L’impact visuel éloigné est très important, le projet est visible depuis tout le plateau vaudois, et divers points de vue d’exception.
  • L’impact visuel proche est très important, les communes sont dominées par les machines, vues en contre-plongée.
  • Le projet est à proximité immédiate d’une zone protégée classée à l’Inventaire Fédéral du Paysage (IFP), et situé dans l’Inventaire des Monuments Naturels et des Sites vaudois (IMNS).
  • Le projet est «importé» de Zurich, le caractère local est un alibi, le financement est presque entièrement zurichois.
  • Le ski de fond est menacé par les projections de glace, les distances de sécurité ne sont pas respectées par le projet.
  • La production électrique attendue est surestimée d’au moins 20%.
  • Les coûts d’investissement sont sous-estimés.
  • L’accès est difficile, des interventions lourdes dans les pâturages sont nécessaires.
  • Les communes de La Praz et Vaulion sont à moins de 2 km des machines.
  • La communication du projet méprise les «non-locaux» qui s’en mêlent.

Ce projet est l’exemple typique de communes qui sacrifient leur patrimoine paysager pour un plat de lentilles, alors que les véritables bénéficiaires se lèchent déjà les babines!
Rappelons que ces derniers sont d’abord les principaux investisseurs et consommateurs que sont les services industriels des villes de Zürich et très minoritairement d’Yverdon-les-Bains qui se sentent à l’abri de la RPC (Rétribution au Prix Coûtant).
Puis les fabricants l’éoliennes, quelques bureaux et entreprises locales…