Archives du mot-clé projets éoliens

Bienvenue à Paysage Libre BEJUNE une nouvelle fédération régionale sœur de Paysage-Libre Vaud

Paysage Libre BEJUNE (Berne, Jura, Neuchâtel) :

Cette association régionale qui vient d’être créée sous l’impulsion de notre faîtière Paysage-Libre Suisse couvre le Jura bernois (BE), le canton du Jura (JU) et Neuchâtel (NE). Elle soutient les activités de 7 associations locales, qui luttent ensemble contre près de 170 machines, réparties sur 17 sites. http://pl-bejune.ch/ 

Les fédérations cantonales ou régionales, comme c’est le cas ici, jouent un rôle central dans la lutte contre les éoliennes. Dotées d’un secrétariat permanent, elles contribuent par leurs moyens juridiques, techniques et en communication et leur expérience à coordonner plusieurs associations luttant contre les projets locaux d’un même théâtre d’opération. Paysage-Libre Vaud  a été la première d’entre elles à voir le jour.
A l’avenir, elles sont appelées à se multiplier.

La Thurgovie annule sa planification éolienne : première grande victoire cantonale pour les anti-éoliens

C’est une très grande victoire pour les anti-éoliens suisses : le gouvernement thurgovien annule sa planification éolienne.  Cela ne signifie pas forcément un abandon définitif mais c’est un coup d’arrêt majeur.
Voici ci-dessous le lien sur le communiqué de presse de notre faîtière Paysage Libre Suisse. Son contenu nous réjouit évidemment mais annonce de sérieuses bagarres en Suisse romande qui met vraisemblablement plus de temps à comprendre que nos amis Suisses alémaniques…

PLCH_Communiqué 21.08.2017

Villars-le-Terroir : le conseil communal impose l’abandon du projet éolien de Romande Energie

Le Conseil communal de Villars-le-Terroir vient d’accepter une motion qui somme la municipalité d’enterrer le projet éolien de Romande Energie ainsi qu’un postulat qui demande de vérifier la légalité d’un accord passé par la municipalité et RE il y a quelques années*.

Malgré une énorme démarche de dernière minute des dirigeants de Romande Energie et de la Direction générale de l’énergie pour l’influencer, le conseil communal a renvoyé le projet éolien aux calendes grecques. Plus de détails dans cet excellent article de 24heures qui a publié un bon article qui résume très bien la situation (voir le bas de page à gauche) page_20_24heures_LAUSANNE_2017-06-30
Un des éléments déterminants pour cette décision a été le travail d’une commission ad hoc nommée par le conseil pour étudier le sujet. Le rapport de cette commission valide notamment le fameux photomontage ci-dessous qui a fait se dresser les cheveux sur la tête de bien des habitants du village lorsqu’il est paru dans la presse et sur notre site.
Ce rapport est disponible sur site de la commune ou plus simplement en cliquant ici PPT_Commission_Eolienne_V2

Eoliennes de Villars-le-Terroir vue du Sud du village

 

Votation du 21 mai 2017 : l’éolien va donc remplacer le nucléaire ?

La question revenait en boucle dans la bouche des éoliens et de certains politiques sous forme d’une affirmation péremptoire : il faudra choisir entre l’éolien et le nucléaire.
Le résultat de la votation du 21 mai 2017 est clair : ce ne sera pas le nucléaire.

Pour autant, ce ne sera pas non plus l’éolien et ce, pour les raisons suivantes :

  • Pour la première fois, la campagne pour la SE 2050 a donné une audience nationale quasi inespérée aux opposants éoliens traditionnels.
  • Elle a permis également à d’autres milieux opposants de s’exprimer sur le sujet en faisant valoir les coûts, la faible productivité et les divers inconvénients de l’énergie éolienne et surtout sa faible acceptabilité dans une bonne partie de la population.
  • Les partisans de la SE 2050 eux-mêmes en sont même arrivés à minimiser l’éolien dans les énergies renouvelables prévues au dépens de l’hydraulique et du solaire.
  • Politiquement, rien n’est plus comme avant.
  • Le nucléaire représentait en 2016 environ 35 % de la production d’électricité suisse.
  • Dans leur délire, les éoliens prévoient depuis des années que leur énergie favorite pourra couvrir entre 7.5% et 10% de la production d’électricité suisse en 2050, voire en 2035 déjà ! (voir illustration ci-dessous)

    Couverture du Eole-info du 25.12.12
    Cette affirmation est constamment répétée sur le site de Suisse Eole
  • A l’autre extrême, dans une récente étude très fouillée, la plus grande banque de Suisse n’accorde à l’éolien qu’un petit 1.4% de l’électricité qui sera produite en 2050
    UBS swiss-energy-fr-1 mars 2016 en français
  • Comme on le voit dans le tableau ci-dessous, d’autres études restent également largement en-deçà des objectifs fantaisistes du Lobby Suisse Eole et de l’OFEN (Office fédéral de l’énergie). En ce qui concerne les études du bureau Prognos reprises régulièrement par la Confédération et même l’EPFL, le scénario E est le plus optimiste!

eolien vs nucléaire

Qui a raison : ceux qui comptent faire des affaires juteuses avec les subventions fédérales ou ceux qui veulent conseiller à leurs clients des investissements réfléchis ?

Planification éolienne vaudoise : cherchez l’erreur

Plan caché ou incohérences de l’Etat de Vaud ? 

Les ambitions affichées du canton sont de réaliser environ le tiers de la production éolienne suisse en 2050. Sur la base des données à disposition, un simple calcul montre que c’est tout simplement impossible, à moins qu’il n’existe une nouvelle planification encore plus ambitieuse que l’actuelle. Planification que le Département du Territoire et de l’environnement de Mme de Quattro se garderait bien de publier, pour ne pas effrayer les citoyens dont la sensibilité aux éoliennes est croissante.

Le document ci-dessous n’a jamais été publié. Il fait l’inventaire des sites envisagés dans un premier temps avant la première planification de 2012. Gageons que ceux qui ont été abandonnés pourraient renaître de leurs cendres, comme ce fut le cas récemment pour Essairvent et Bavois.

Inventaire des sites vaudois étudiés avant la planification vaudoise de 2012 (cliquer pour agrandir)

Paysage-Libre Vaud, qui voit ici une raison de plus de douter sérieusement de l’honnêteté des autorités vaudoises dites « compétentes », notamment pour ce qui concerne les éoliennes.

Il exige une complète transparence de l’Etat de Vaud sur la relation entre les objectifs annoncés et les moyens de les atteindre. En particulier en termes d’atteintes aux paysages, d’investissements et de santé liés aux infrasons.

 

Eoliennes prévues dans le Gros-de-Vaud : les opposants s’organisent

Les projets éoliens du Gros-de-Vaud avancent plus ou moins masqués mais ils avancent.

Vue des deux projets éoliens prévus à Villars-le-Terroir et Vuarrens. Photo prise depuis le sud de Villars-le-Terroir.
Photomontage pour comparaison d’une éolienne E-126 placée au centre du village de Villars-le-Terroir. Précisons que le parc prévu se situerait plus à gauche de la photo et que le type d’éolienne n’est pas encore choisi

Notre expérience démontre que plus tôt les citoyens sont informés sur les éoliennes, plus il est possible de contrer sinon de bloquer les projets. De plus, les coûts pour les partisans comme pour les opposants sont alors limités.
C’est ce qui s’est passé à Daillens-Oulens au printemps 2013 où le projet des Services Industriels de Genève a été pulvérisé par un vote populaire consultatif. Il est enfin retiré de la nouvelle planification éolienne cantonale mais cela ne signifie pas qu’il ne réapparaîtra pas un jour, tel ceux de Bavois ou d’Essertines-sur-Rolle…
Pour contrer ces projets délirants, il est déjà certain qu’une ou plusieurs associations locales d’opposants verront le jour très prochainement.

IMG_1661_EOLE.Mini
Quelques unes des éoliennes prévues dans le plateau nord d’Echallens vues depuis Poliez-le-Grand

La base aérienne de Payerne donne un coup de frein majeur aux éoliennes

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour les éoliens. Après plusieurs abandons totaux ou partiels de projets, après la décision négative du Tribunal Fédéral concernant le projet du Schwyberg,  après le préavis défavorable de l’Office Fédéral de l’Environnement (OFEN) pour EolJoux, c’est au tour du Département fédéral de la défense (DDPS) de bloquer une série de projets éoliens pour des raisons liées à la sécurité de la base aérienne de Payerne.

hornet-fa-18-a-payerne
Hornet FA-18 à Payerne (photo arthomobiles.fr)

Le rapport réalisé par Armasuisse est à cet égard très clair. Il a naturellement fait bondir les éoliens et surtout ceux parmi eux qui sont traditionnellement antimilitaristes. L’occasion pour l’un de nos membres célèbre de pondre un article savoureux : Ligue vaudoise – La Nation_ La bataille de l’air.

Pour plus d’information sur ce rapport, cliquez sur le lien suivant :
etude-ddps-pour-eoliennes-payerne_2016

 

carte-dexclusion-eolienne-payerne
Carte des exclusions totales ou partielle (source DDPS et 24 H)

Escroquerie sonore au Chalet-à-Gobet

Les Service Industriels de Lausanne avaient clairement défini les buts de la manifestation organisée pour convaincre les riverains de l’innocuité du bruit des éoliennes que Lausanne a décidé de leur infliger prochainement : « permettre de se rendre compte in situ de l’impact sonore des éoliennes prévues ».

simulation-sonore-sil-au-chalet-a-gobet-26-11-16
Photo 24 Heures

Comme on pouvait le craindre, il a fallu déchanter :

  1. Le bruit d’une seule éolienne en plein jour n’est évidemment pas représentatif de la réalité d’un parc de huit éoliennes, en particulier la nuit.
  2. Quelques minutes de simulation n’ont rien à voir avec une exposition de longue durée, l’effet « supplice chinois » étant bien connu des riverains trop proches des parcs éoliens.
  3. L’éolienne dont le bruit a été reconstitué est celle de Charrat, une E-101 (3 MW) dont la puissance installée correspond aux moins grandes machines prévues par EolJorat-Sud.
  4. Les trois autres éoliennes n’ont pas fait l’objet de simulation et pour cause : ce sont des E-126 (7.5 MW). Ces monstres pouvant dépasser 200 m de haut sont les plus grandes éoliennes terrestres actuelles ! La plus proche, celle de la plaine de Mauvernay, serait seulement à quelques centaines de mètres des premières maisons habitées.

Et pour couronner le tout, pas un mot sur une nuisance sonore plus grave encore dont on se protège de plus en plus à l’étranger : les infrasons (inaudibles par l’oreille humaine) que notre étude « Eoliennes et santé publique » démontre comme étant un véritable danger pour les habitants et la faune, même à grande distance.

Essertines-sur-Rolle : la municipalité de St-Oyens se retire du projet Essairvent

La Municipalité de St-Oyens vient de communiquer à son Conseil général sa décision de se retirer du projet. Le travail commencé très tôt des opposants de Pieduvent St-Oyens / Essertines-sur-Rolle n’y est certainement pas pour rien.

Le projet Essairvent qui avait été d’abord exclu de la planification cantonale renaît de ces cendres tel un Phénix depuis la dernière mouture de ladite planification. Il est aujourd’hui porté par la succursale suisse de la société allemande Ventoludens, par les Services industriels de Genève (SIG) et par la Municipalité d’Essertines-sur-Rolle. Il prévoit jusqu’à six, voir huit éoliennes réparties sur un territoire situé au Sud Est de la magnifique forêt de Prévondavaux sur les communes d’Essertines-sur-Rolle et de St-Oyens.

img_1968-gimel-essairvent-ems-rosiere
Une partie des six éoliennes prévues au Nord-Ouest d’Essertines vues depuis l’EMS la Rosière à Gimel

 

Sur la carte ci-dessous publiée par les promoteurs, on constate que la zone prévue pour les premières éoliennes (le Marais) se situe à quelques centaines de mètres des premières maisons d’Essertines-sur-Rolle et de St-Oyens. Ce que l’on ne voit pas c’est que le centre de Gimel est à moins de 2 km (au Nord). Les habitants de cette commune de plus de 1600 habitants auraient une magnifique vue plongeante sur le futur parc qui leur dispenserait enfin de voir les Alpes françaises et le Mont-Blanc. Tout comme leurs voisins de Berolle, de l’autre côté de l’Aubonne.

csm_map_essairvent_f26f089985
Carte publiée sur le site d’Essairvent. Gimel est exactement au Nord à moins de 2 km.

Au Mollendruz, les décisions des conseils généraux sur la levée des oppositions sont reportées…

Malgré les centaines d’oppositions (voir article) le projet Mollendruz se poursuit.

Une étape importante devait être la décision des conseils généraux des communes concernées le 17 novembre 2016. Contre toute attente, ces communes ont décidé de reporter cette décision dans l’attente de précisions des promoteurs quant aux mesures de compensation au niveau de la préservation de la faune.
En cas d’acceptation ultérieure du projet, on passera vraisemblablement comme ailleurs dans la phase des recours…

Mollendruz depuis Echallens à ~20 Km de distance
Photomontage des 12 éoliennes du Mollendruz depuis depuis Echallens à ~20 Km de distance